Economie des filières

Articles 31 à 40 sur un total de 125

par page
Page :
  1. 2
  2. 3
  3. 4
  4. 5
  5. 6

Liste  Grille 

Par ordre décroissant
  1. 2016 : l'année économique bovins lait. Perspectives 2017 (Dossier Economie n° 476) - pdf

    2016 : l'année économique bovins lait. Perspectives 2017 (Dossier Economie n° 476) - pdf

    10,00 €

    2016 aura été une année noire pour les éleveurs laitiers : nouvelle dégradation du prix du lait et mauvaise production fourragère ont encore davantage dégradé la situation économique des exploitations. La collecte s’est repliée en France, décrochant carrément en fin d’année. Le repli a été plus modeste en Europe mais a tout de même permis un redressement partiel des cours : grâce à une bonne demande, les prix des matières grasses ont vivement rebondi et entraîné le prix du lait à la hausse. Ceux des protéines restent convalescents malgré le retrait de 350 000 t de poudre à l’intervention. Le cheptel a été préservé mais beaucoup d’exploitations sont sous perfusion des banques ou des fournisseurs et 2017 s’annonce aussi cruciale qu’incertaine. En savoir plus
  2. La filière viande bovine en Chine (Dossier Economie n°473)

    La filière viande bovine en Chine (Dossier Economie n°473)

    18,00 €

    La Chine est désormais le premier importateur mondial de viande bovine. La France a enfin obtenu, début mars 2017, la levée de l’embargo datant de la crise ESB de 2001. Les viandes issues de bovins âgés de moins de 30 mois devraient potentiellement pouvoir y être exportées. Cependant, de nombreuses étapes administratives restent encore à franchir. Et la France ne se retrouvera pas en Chine en terrain conquis d’avance. Les leaders mondiaux, comme l’Australie et le Brésil, y sont déjà solidement implantés. Ce Dossier Economie de l’Elevage résume une étude commanditée par Interbev, pour analyser en profondeur les segments produit-marché par type de distribution en Chine. En savoir plus
  3. Dossier Nouvelle-Zélande. Secteur ovin.  (Dossier Economie n° 481) - pdf

    Dossier Nouvelle-Zélande. Secteur ovin. (Dossier Economie n° 481) - pdf

    10,00 €

    La filière ovine néo-zélandaise, fleuron de l’agriculture dans les années 80’, s’est fait largement dépassé par l’expansion laitière. Depuis 30 ans, le cheptel de brebis a été réduit des 2/3. Cependant, la production n’a elle perdu que 31% de ses volumes, grâce à l’augmentation de la productivité. Elle se trouve pourtant reléguée vers les terres les moins favorables face à la conquête des prairies par les vaches kiwi. En savoir plus
  4. Divergence mâles/femelles en 2017. Quel marché intérieur en 2018 ? (Dossier Economie n°485) - pdf

    Divergence mâles/femelles en 2017. Quel marché intérieur en 2018 ? (Dossier Economie n°485) - pdf

    10,00 €

    2017 est l’année des contrastes. D’un côté, la demande pour les broutards et la viande de JB a été très dynamique à l’export, alors même que l’offre française était plutôt en retrait. De l’autre, la hausse des abattages de femelles allaitantes s’est heurtée à un marché national qui reste apathique. La décapitalisation allaitante devrait se poursuivre en 2018, mais les sorties de JB seront moins nombreuses au second semestre. En savoir plus
  5. 2017 : l'année économique bovins lait. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 486)

    2017 : l'année économique bovins lait. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 486)

    18,00 €

    2017 marque la fin de deux ans de crise sévère pour les producteurs laitiers français. Le redressement du prix du lait et une bonne année fourragère ont permis un rebond de la collecte au 2nd semestre et une nette amélioration des revenus des éleveurs mais la situation financière reste critique dans bon nombre d’exploitations françaises. Le rebond plus vif de la collecte européenne a contribué à détendre le marché du beurre porté par une demande très dynamique, et à plomber celui des protéines, déjà sous la pression des abondants stocks d’intervention. L’ampleur de la hausse de production européenne en 2018 sera déterminante sur l’évolution des marchés et du prix du lait. En savoir plus
  6. 2017 : l'année économique bovins lait. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 486) - pdf

    2017 : l'année économique bovins lait. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 486) - pdf

    10,00 €

    2017 marque la fin de deux ans de crise sévère pour les producteurs laitiers français. Le redressement du prix du lait et une bonne année fourragère ont permis un rebond de la collecte au 2nd semestre et une nette amélioration des revenus des éleveurs mais la situation financière reste critique dans bon nombre d’exploitations françaises. Le rebond plus vif de la collecte européenne a contribué à détendre le marché du beurre porté par une demande très dynamique, et à plomber celui des protéines, déjà sous la pression des abondants stocks d’intervention. L’ampleur de la hausse de production européenne en 2018 sera déterminante sur l’évolution des marchés et du prix du lait. En savoir plus
  7. 2017 : l'année économique caprine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 487)

    2017 : l'année économique caprine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 487)

    18,00 €

    Le rebond de la collecte en 2016 s’est enrayé début 2017, malgré des indicateurs économiques toujours au vert et des plans de développement des transformateurs pour répondre à un marché porteur pour les produits laitiers caprins.
    Les transformateurs ont ainsi eu recours à des importations record. L’équilibre du marché est toujours un défi en 2018, et le renouvellement des générations d’éleveurs reste l’enjeu majeur de ces prochaines années.
    En savoir plus
  8. 2017 : l'année économique caprine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 487) - pdf

    2017 : l'année économique caprine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 487) - pdf

    10,00 €

    Le rebond de la collecte en 2016 s’est enrayé début 2017, malgré des indicateurs économiques toujours au vert et des plans de développement des transformateurs pour répondre à un marché porteur pour les produits laitiers caprins.
    Les transformateurs ont ainsi eu recours à des importations record. L’équilibre du marché est toujours un défi en 2018, et le renouvellement des générations d’éleveurs reste l’enjeu majeur de ces prochaines années.
    En savoir plus
  9. 2017 : l'année économique ovine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 488)

    2017 : l'année économique ovine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 488)

    18,00 €

    2017 a pris toute la filière ovine à rebours. Des prix de contre-saison encore plus bas qu’en 2016, venant après une année fourragère 2016 pénalisante, avec un engorgement du marché durant tout le 1er semestre. Et à l’inverse, un été et un automne plutôt favorables pour la production d’agneaux, malgré une sécheresse marquée dans le Sud-Est. Le tout se traduit par un bilan de production qui recule à nouveau de 1,1% en téc, mais de 2,8% pour les seuls abattages d’agneaux. Avec des importations de viande tout juste stabilisées, la consommation française de viande ovine s’érode de nouveau de plus de 1%. En savoir plus
  10. 2017 : l'année économique ovine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 488) - pdf

    2017 : l'année économique ovine. Perspectives 2018 (Dossier Economie n° 488) - pdf

    10,00 €

    2017 a pris toute la filière ovine à rebours. Des prix de contre-saison encore plus bas qu’en 2016, venant après une année fourragère 2016 pénalisante, avec un engorgement du marché durant tout le 1er semestre. Et à l’inverse, un été et un automne plutôt favorables pour la production d’agneaux, malgré une sécheresse marquée dans le Sud-Est. Le tout se traduit par un bilan de production qui recule à nouveau de 1,1% en téc, mais de 2,8% pour les seuls abattages d’agneaux. Avec des importations de viande tout juste stabilisées, la consommation française de viande ovine s’érode de nouveau de plus de 1%. En savoir plus

Articles 31 à 40 sur un total de 125

par page
Page :
  1. 2
  2. 3
  3. 4
  4. 5
  5. 6

Liste  Grille 

Par ordre décroissant