Bovin viande

Articles 1 à 10 sur un total de 39

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4

Liste  Grille 

Par ordre décroissant
  1. Quelle production française de viande bovine à l'horizon 2020 ? (Dossier Economie n° 450)

    Quelle production française de viande bovine à l'horizon 2020 ? (Dossier Economie n° 450)

    18,00 €

    En 2015, la fin des quotas laitiers et la mise en œuvre concomitante de la réforme de la PAC vont transformer profondément l’élevage bovin français. La composition de la production française de viande bovine finie sera sensiblement modifiée à l’horizon 2020. Mais la production totale égalerait le bas niveau de 2013, d’après nos prévisions. Elle se situerait alors 8% sous celle de 2010. En savoir plus
  2. 2014 : l'année économique viande bovine. Perspectives 2015 (Dossier Economie n° 453)

    2014 : l'année économique viande bovine. Perspectives 2015 (Dossier Economie n° 453)

    18,00 €

    2014 a été une année de reprise de la production de viande en France et en Europe, mais aussi de forte baisse du revenu des éleveurs bovins viande affectés par la baisse des cours. 2015 s’annonce à la croisée des chemins pour la filière bovine française qui est au cœur de l’économie, des décisions européennes et de la géopolitique… En savoir plus
  3. La filière viande bovine aux États-Unis (Dossier Economie n° 459) - pdf

    La filière viande bovine aux États-Unis (Dossier Economie n° 459) - pdf

    10,00 €

    Ultra-compétitive et déjà omniprésente sur le marché mondial, la filière étatsunienne se trouve aujourd’hui à la croisée des chemins. Frappée à court terme par une crise de disponibilités, elle s’attend à plus long terme à bénéficier de la reconstruction de son cheptel et du développement de nouveaux débouchés, en Asie mais aussi en Europe. En savoir plus
  4. La production de viande bovine au Brésil

    La production de viande bovine au Brésil

    27,00 €

    Le Brésil n’est plus l’épouvantail qu’il a pu représenter pour les filières bovins viande à travers le monde dans les années 2002-2007. Mais il faut s’attendre à son retour sur les marchés mondiaux ces prochaines années, après la recapitalisation depuis 2008. Ce retour sera plus modeste que ne le rêvent certains au Brésil, malgré les forces d’une filière qui a su se doter de champions mondiaux tels que JBS, Marfrig ou encore Brasil Food. La consommation intérieure connait un dynamisme certain, au moins comparable à celui de marchés émergents. Et la concurrence des productions végétales comme les réglementations environnementales enfin appliquées limite l’espace de l’élevage bovin viande dans le pays.

    En savoir plus
  5. 2015 : l'année économique viande bovine. Perspectives 2016 (Dossier Economie n° 464) - pdf

    2015 : l'année économique viande bovine. Perspectives 2016 (Dossier Economie n° 464) - pdf

    10,00 €

    Le 1er semestre avait pourtant porté de bonnes nouvelles : vive demande turque bénéficiant au marché des broutards, consommation très dynamique en Allemagne tirant le prix des réformes… Malheureusement cette embellie se retournait au début de l’été : quasi arrêt des importations grecques, et surtout sécheresse qui a durement affecté les 2/3 orientaux du territoire. En savoir plus
  6. L'élevage d'herbivores au Recensement Agricole 2010 (Dossier Economie N° 440-441) - pdf

    L'élevage d'herbivores au Recensement Agricole 2010 (Dossier Economie N° 440-441) - pdf

    10,00 €

    Tous les dix ans, le recensement agricole offre une occasion unique de dresser un portrait complet et détaillé de l’agriculture française. Depuis les recensements agricoles de 1970, pour les surfaces fourragères, et de 1979, pour le cheptel, chaque nouveau recensement enregistre un recul global du nombre d’herbivores et de la part de la SAU qui leur est directement consacrée. En raison des différences de possibilités d’arbitrage et de substitution entre productions (pression foncière et potentialité des sols), le repli du cheptel n’est pas homogène sur le territoire. Le repli est plus prononcé dans les zones de polyculture-élevage, tandis qu’il est ou était moins prononcé dans les zones de montagne-piémonts. Durant la dernière période, le cheptel recule plus vite que les surfaces fourragères dans les zones de polyculture-élevage. La diversité des exploitations avec élevage, leurs structures, leurs manières de produire évoluent mais elles se spécialisent moins que les territoires. En savoir plus
  7. Diaporamas des conférences "Marchés mondiaux du lait et de la viande" des 21 & 22 mai 2014 (pdf)

    Diaporamas des conférences "Marchés mondiaux du lait et de la viande" des 21 & 22 mai 2014 (pdf)

    50,00 €

    Ce document (au format pdf) rassemble les diaporamas présentés lors des journées "Les marchés mondiaux des 21 et 22 mai 2014. 2014 : "risques et opportunités pour les filières laitières et viande bovine, françaises et européennes". En savoir plus
  8. Atlas de l'élevage herbivore en France

    Atlas de l'élevage herbivore en France

    19,90 €

    Cet atlas présente les rôles multiples de l'élevage herbivore dans nos territoires et notre économie, et permet de cerner les défis à relever pour continuer à produire du lait et de la viande en France, demain. En savoir plus
  9. Diaporama de la conférence Grand Angle Viande du 9 décembre 2014

    Diaporama de la conférence Grand Angle Viande du 9 décembre 2014

    30,00 €

    Ce recueil rassemble les diaporamas des interventions à la conférence Grand angle Viande du 9 décembre 2014, présentant les derniers travaux de recherche appliquée dans le domaine de la production et de la transformation de viande. Organisée par l'Institut de l’Élevage en collaboration avec les acteurs de la filière viande, cette journée était destinée aux techniciens des organismes et entreprises du secteur, aux responsables professionnels agricoles, aux administrations, à la presse... En savoir plus
  10. Le marché mondial de la viande bovine (Dossier Economie n° 457) - pdf

    Le marché mondial de la viande bovine (Dossier Economie n° 457) - pdf

    10,00 €

    Les quantités de viande bovine échangées sur le marché mondial ont battu un nouveau record en 2014. Toutefois, la production est restée nettement inférieure à la demande : le manque de viande aux Etats-Unis et la croissance économique asiatique ont contribué à faire exploser les prix, alors que la production dans les traditionnels bassins exportateurs est restée limitée. Seule l’Inde a significativement accru ses volumes de production, se hissant au rang de 1er exportateur mondial. En savoir plus

Articles 1 à 10 sur un total de 39

par page
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. 4

Liste  Grille 

Par ordre décroissant